20180414_073359[1]

20180414_073423[1]

20180414_073554[1]

 

Carine-Laure, Aura 96 vient de sortir. Avec un thème spécifique, comme d’habitude ?

Oui, on attend cette revue trimestrielle avec impatience. À chaque fois, il y a un thème différent. Cette fois il s’agissait d’écrire un thème en écho avec le mot « couture ». C’est vaste ça, couture.  

Ce sont des textes poétiques uniquement ?

Pas nécessairement. Le comité reste ouvert à tous les genres littéraires. Pour ma part et je le dis à chaque fois, c’est l’occasion de me frotter à des styles que je n’aborde pas habituellement, je m’essaie, je tâtonne. Cette revue est un petit laboratoire fabuleux. Il y a des textes théâtraux, de la poésie en prose ou en vers. Des nouvelles, aussi. Et c’est très beau, cette diversité.

Je lis le titre de ton texte : Trop, c’est trop

Oui, il s’agit d’une soignante en plein burn out et…

Et le pire survient !  

Chuuuut.

La revue comprend cinquante-neuf textes, de quoi coudre et recoudre !

Et pas mal de noms connus. Christian Nerdal, Laurence Amaury, Marie-Claire Georges, etc. Je cite Serge Guérit, il est nouveau dans le Cercle littéraire Clair de Luth et nous lui souhaitons le bienvenue. Merci aussi à Thierry Thirionnet pour la couverture de la revue.

Carine-Laure, Aura est une revue éditée par le Cercle Clair de Luth qui est hainuyer, c’est bien ça ? Mais dis-moi, tu es toujours à Mons, toi ?

Ah presque ! Et depuis cette année, pas mal d’activités pour moi à Mons.  Le mardi 23 janvier 2018, j’étais en interview sur les ondes de YouFM dans Les mots niaques, une émission animée par Sylvie Mordang :

http://carineldesguin.canalblog.com/archives/2018/02/07/36120217.html

et le samedi 3 février 2018, au Centre culturel de Frameries, la lecture de mon texte théâtral Le Transfert :

http://carineldesguin.canalblog.com/archives/2018/02/06/36119582.html

Carine-Laure, des projets ?

Une chose à la fois. Il se passe souvent quelque chose, un évènement ou l’autre. Voici quelque temps, une participation pour un livre collectif, aux éditions Jacques Flament :

http://carineldesguin.canalblog.com/archives/2018/03/01/36187031.html

Tu es souvent de la partie chez les collectifs de cette maison d’édition.

Oui, les appels à textes sont variés et c’est un beau challenge. Au final, le texte est sélectionné ou pas. Et puis lorsqu’on constate la qualité des textes sélectionnés et le nom des auteurs, on est heureux de lire son texte dans de telles publications.

Et entretemps, il y a les interviews pour ACTUTV ?

Oui, bien sûr, cette webtélé est à présent citée par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une belle reconnaissance pour Bob Boutique et l’équipe.

http://carineldesguin.canalblog.com/pages/videos-realisees-pour-actutv/35397510.html

Carine-Laure, toujours en attente de l’une ou l’autre réponse d’une maison d’édition ?

Exactement ! C’est délicieux, cette attente.