20180301_150927[1]

20180301_150831[1]

 

 

Carine-Laure, aux Editions Jacques Flament, les publications en recueils collectifs se suivent…et …ne se ressemblent pas. Voici quelques semaines, tu nous annonçais qu’un de tes textes figurait dans L’instant Fugace 2, et bien sûr, quelques mois auparavant, un autre de tes textes se lisait dans L’Instant Fugace1.

 

http://carineldesguin.canalblog.com/archives/2018/02/04/36112879.html

 

 

Une salve de publications puisqu’aujourd’hui tu nous jettes en plein visage une poésie dans Carrés Poétiques1. Tout cela est confus et j’espère que les lecteurs de ton blog savent garder les pieds sur terre…

 

Expliques-nous tout ça, un carré poétique, c’est quoi, une nouvelle forme géométrique ?

 

Ah, cette fois, les contraintes étaient très précises. Tout cela est  bien exposé sur le site de l’éditeur. Il s’agissait d’écrire un texte sans ponctuation de 620 caractères. Et puis zut, je copie-colle car sinon ce sera trop confus. Voilà :

« Chaque texte est riche de 620 caractères, espaces comprises, qui s’étagent en 20 lignes de 31 signes pour former un carré parfait de 10 centimètres de côté lorsqu’il est couché sur le papier.

Les symboles . (point) représentent un espace entre mots ou lettres uniques.
Les symboles / (slash) représentent la respiration entre entités qu’ils enserrent à la lecture orale du texte.
Toute majuscule et toute ponctuation (hormis ces symboles) sont bannies des textes reproduits, exceptés les traits d’union et apostrophes »

 

Pas si facile ! Le thème était libre ou bien  il y avait une contrainte à ce niveau-là aussi ?

 

En ce qui concerne le thème, il était totalement libre. Voici ce qu’en dit l’éditeur :

 

"Chaque texte a pour titre CARRÉ POÉTIQUE et est numéroté de 1 à ∞ (infini), le projet à son commencement n’étant pas défini précisément dans le temps.
Le sujet n’est pas imposé. Ainsi, le texte peut être narratif, lyrique, épique, satirique, surréaliste, érotique, philosophique, voire engagé, peu importe, pourvu qu’en ressorte une impression poétique au sens que l’on admet généralement au genre".

 

 

 

De quoi parle ton texte, Carine-Laure ?

 

Aucune idée, je ne me souviens plus du tout.

 

Tu blagues ?

 

Pas du tout ! Ouvrons ensemble la page 19…

 

Ah oui…C’est pas de la guimauve, Carine-Laure. Un peu sexe, je dirais. T'as pas honte, dis?

 

Pas faux tout ça…

 

Carine-Laure, tes activités littéraires du moment ?

 

Comme tu vois, je corrige le texte pour la revue Aura. Je brode.

 

Tu brodes ?

 

Oui, le thème était Couture. Alors, je brode.

 

Insolite…Et là, c’est un autre texte ?

 

Ah ben oui, là, c’est un texte pour la revue Les Petits Papiers de Chloé. Chaque trimestre j’écris pour ma rubrique A Charleroi, papiers de …

 

Je ne t’ennuie pas plus longtemps. Tu es occupée. Téléphone, pc, etc. Voici le lien vers le press book de Carine-Laure :

http://carineldesguin.canalblog.com/pages/press-book/32061526.html

 

Et le lien vers les Editions Jacques Flament :

http://www.jacquesflamenteditions.com/323-carres-poetiques-1/